Smoothie vert protéiné | Protein Green Smoothie

Toujours inspirée par la culture végétalienne, j’essaie le plus possible d’aller chercher mes protéïnes du côté végétal. Dernièrement, alors que j’ai découvert le phénomène du « carb cycling », je suis tombée sur le principe des smoothies verts protéïnés de légumes. Les journées où vous désirez consommer moins de glucides, ces petits smoothies légers sauront bien vous remplir et vous supporter en énergie.

De plus, si vous êtes comme moi et détestez à avoir à sortir tous les ingrédients chaque fois, cette recette vous permettra de continuer à boire des smoothies tout en sauvant temps et énergie.

D’abord, simplement ramasser tout ce qui est légume vert dans votre frigo (environ l’équivalent d’un bol à salade individuel ( ou 3-4 tasse s de légumes).

Les faire cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’il soient bien ramollis. Les cuire à la vapeur leur permettront de garder encore plus d’éléments à leur état pur.

Dans un mélangeur, y incorporer d’abord les légumes avec 1/2 à 1 tasse de l’eau bouillie utilisé en vapeur (elle a accumulé des vitamines importantes des légumes et de plus une belle façon de pratiquer la cuisine sans gaspillage)…ajouter progressivement l’eau jusqu’à ce que le mélange soit un peu plus liquide qu’un smoothie.

Ajouter ensuite 2 c. à table de chacun de vos super aliments préférés: spiruline, chia, graines de chanvre, graines de lin, etc.

Puis ajouter 3 à 4 « scoop » de poudre protéines végétales et/ou de farine d’amande.

Rajouter de l’eau bouillie lentement jusqu’à consistance d’un smoothie épais.

 

Répartir ce mélange dans des moules à glaçon ou bonbons. Bien étendre avec la spatule pour enlever l’excédant.

Les congeler pendant 1h puis les retirer et les disposer en pots. Je prends personnellement des petits pots individuels par portion.
1 portion = environ 5 à 8 glaçons de smoothie, selon la grosseur.

Garder au congélateur et lorsque vous désirez les consommer, vous avez deux options:

1- les laisser fondre dans de l’eau et secouer.
2- mélanger dans un malexeur rapide avec du lait végétal (avoine dans mon cas) pour 40 sec et verser dans votre verre.

Bonne dégustation!


Always inspired by the vegan culture, I try to get my proteins as much as I can from the vegetal side. Lately, as I was discovering the phenomenon of « carb cycling », I discovered the phenomenon of all veggies green smoothies. On those days where you desire to consume less carbs, these light smoothies will fill you up quickly and support you in energy.

Also, if you are like me and hate to have to always get all the ingredients out for one smoothie, this recipe will allow you to continue to drink smoothies and save time and energy.

First, get all the good greens you want from your fridge (about the equivalent of a medium salad bowl or about 3-4 cups of greens).

Steam until they soften. Cooking them under steam will allow them to keep their pure healthy elements.

In a mixer, pour in the veggies and slowly incorporate about 1/2 to 1 cup of the used boiled water(which has received some of the veggies vitamins and a greta way to practice no waste cooking)…slowly add water until you get a mix slightly more liquid then a smoothie.

Then add 2 TBSP of your favorite super foods: chia, flaxseed, spirulina, hemp, etc.

Afterwards, add about 3 to 4 scoops of vegan protein powder or almond flour.

Add again slowly some of the boiled water until you get the consistency of a rich smoothie.

Spread the mix in ice cube or candy molds. Spread it well at the end with spatula in order to avoid spills.

   Put to freezer for about 1h and then get them out and spread them in containers. Personally, I use small containers by portion. 1 portion = 5 to 8 cubes depending of size.

Keep in freezer until ready to use. You have 2 options:

1- let them melt in water and shake and drink..
2- mix in mixer with some vegan milk (Oat milk in my case) for about 40 seconds and serve in a glass.

Enjoy!

Avocats farcis | Stuffed Avocados

RECETTE VÉGÉTALIEN | VEGAN RECIPE

(English below)

Un plat inspiré des saveurs mexicaines et qui saura ensoleiller vos papilles gustatives!

1 avocat
1/2 tasse de flocons de protéïne de soya
8 petites tomates cerises
1/2 onion
1 échalote (onion vert)
1/2 poivron rouge
1 c à thé de mayonnaise végétalienne (ou mayonnaise)
2 c. à table d’huile d’olive
épices au goût
soupçon de jus de citron

Ajouter les flocons à de l’eau bouillante pour 5 minutes. Sortir et laisser égoutter.

Faire chauffer l’huile dans une casserole puis y ajouter ensuite onions et échalotes. Lorsque bien cuits, ajouter le poivron rouge coupé en lanières ou morceaux et  7 des tomates cerises coupées en rondelles. Une fois les poivrons légèrement cuits, ajouter les flocons et baisser le feu à température moyenne. Ajouter les épices et bien brasser le tout et faire mijoter en brassant une fois de temps en temps pour environ 7-10 minutes.

En attendant,  1 minute de la fin de cuisson, couper votre avocat en deux et retirer le noyau. Enlever un peu de la chaire intérieur mais y garder un mince film.

Dans un bol, mélanger cette chaire avec la mayonnaise. Y ajouter poivre et sel au goût et un soupçon de jus de citron.

Mettre le mélange de légumes et soya dans la coquille de l’avocat. Rajouter 1 c. à thé du mélange de mayonnaise, puis couper en deux la dernière tomate et mettre une moitié sur le dessus de la mayo.

Voilà, vous êtes prêts à déguster!


Les flocons de soya – une nouvelle découverte pour moi! Textured soy protéIne – a new discovery for me!

A Mexican flavor inspired dish  that will bring sunshine to your taste buds!

1 avocado
1/2 cup of textured soy protein flakes
8 little cherry tomatoes
1/2 onion
1 green onion
1/2 red bell pepper
1 teaspoon of vegan mayonnaise (or non vegan one)
2 tablespoon of olive oil
Spices to the taste
A drop or two of lemon juice

Add the soy flakes in boiling water and let it cook for 5 minutes. Let it out and  let it drain.

Heat oil in a pan and once warm enough, add onion and green onions. Once well cooked, add the red bell pepper cut in strips or bits. Add also 7 of the cherry tomatoes cut in slices. once the peppers slightly cooked, add the soy protein to the mix and bring the temperature down to mid level. Add spices and mix it all well together. Let it sit and mix it once in a while for 7-10 minutes.

In the meantime, cut in half your avocado and remove the pit. Take some of the flesh off but leave a thin layer inside of each half.

In a bowl, mix this beautiful green flesh with some vegan mayonnaise and add few drops of lemon juice. 

Put the mix of soy and veggies in the avocado shells. Add 1 teaspoon of this green mayo on top and decorate with a half cherry tomato.

Voilà, you are ready to enjoy!

Une relation sacrée à la nourriture | A sacred relationship to food

Cette crise sanitaire à laquelle nous faisons face, nous fait réaliser qu’il ne faut plus rien prendre pour acquis. De mon côté, c’est toute cette relation et ce respect à la nourriture que je développe. Ok, oui je l’avais déjà mais il y a quelque chose d’encore plus sacré face à la production alimentaire. Allons-nous en manquer éventuellement? La nourriture deviendra-t-elle excessivement chère dan s les prochains mois. Et si la pandémie corvid-19 se rend jusqu’en hiver?

J’ai toujours rêvé d’avoir une maison avec un serre intérieure, mais d’ici là et surtout en ce temps de crise, je me dois d’être créative et me mettre en mode préparation pour les prochains mois.

Les 3 pratiques que j’apprends à maîtriser présentement sont:
– Repousser à partir des aliments que j’ai déjà
– Semis du printemps
– Germination

Il existe plein de ressource en ligne sur ces sujets.Vous n’avez qu’à « googler » ces mots et vous trouverez une librairie complète de vidéos, articles et images. Je partage ici une de mes images préférées que j’ai imprimer et mis sur mon frigo en terme de rappel des légumes que je peux repousser.

N’hésitez pas à partager avec moi vos projets et idées agricoles.

Namaste et bon appétit!

Source: https://www.fix.com/blog/regrow-vegetables-from-scraps/

This sanitary crisis that we ar efacing makes us realize that we should not take things for granted anymore. On my side, it is my relationship and respect to food that I am developing more. Ok, yes, I did have a certain respect already for it, but there is something more sacred that seems to take place. Will we miss some food eventually? Will it become crazily expensive? And if this corna virus pandemic continues until winter?

I always have dreamed of a house with an inner greenhouse, but until then. I need to be creative and be in « let’s prepare for the next months mode ».

The 3 practices that I am learning to master are:
– Regrow from kitchen scrap
– Seedling
– Sprouting

Many ressources exist online on these subjects. Just google these words and you will fall upon a library of videos, images and articles on these subjects. Above, I have shared an image that I printed to put on my fridge as a simple reminder of the food I can regrow.

Namaste and Bon appétit!

Quel est votre dosha? | What is your dosha?

AYURVEDA

L’Ayurveda est un système médical hindou datant de plus de 3000 ans et étudiant l’équilibre de nos différents systèmes sous une approche globale de l’être humain.

Cette science védique travaille à partir de la nature de l’individu qui est reflétée selon leur 3 types de corps qu’on appelle les doshas. Ces 3 doshas se nomment vata (air), pitta (feu) et kappa (terre/eau). Nous possédons tous ces trois compositions en nous, mais chacun à une différente intensité.

Connaître votre combinaison dosha aidera les praticiens ayurvédiques à identifier les protocoles de santé à prescrire ou proscrire.

CURIEUX(SE)? Je vous suggère ce TEST DE DOSHA en français.

***

Ayurveda is a more than 3000 year-old hindi medical system that studies the balance of our different systems and thus under a global human approach.

This vedic science works from the individual’s nature which is reflected through 3 body types which we call doshas. These 3 doshas are called vata (air), pitta (fire) et kappa (earth/ water). We all possess these 3 compositions but thus each in different intensity.

Knowing your dosa helps the ayurvedic practitioner to identify the health protocoles to prescribe or proscribe someone.

CURIOUS? I suggest you take this English DOSHA TEST.

1 an sans sucre / 1 year without sugar

(English below)

Quoique cet article soit originalement paru dans mon Emagazine (Été 2019), exclusivement réservé à ma communauté VIP, je partage publiquement celui-ci car je crois important que les gens s’informent d’avantage sur le sucre et sa présence dans l’alimentation nord-américaine.

J’ai toujours su qu’en yoga, le sucre est considéré comme un stimulant et nous essayons de l’éviter le plus possible. Cependant c’est vraiment mon expérience d’un an, et ce que j’ai ressenti au niveau de mon activité cérébrale qui est venue me convaincre de ses effets qui peuvent être néfastes.

Je vous souhaite une bonne lecture, Namaste.

***

1 an sans sucre

Gracieuseté de pixabay.com

En juin prochain, je célébrerai mon premier anniversaire sans sucre. Ce que j’entends par sucre? Sucre de canne, sucre blanc.

Score parfait?

Non car en avril dernier, j’ai dû me procurer des bouchées de gingembre pour apaiser le mal de gorge causé par la mauvaise grippe dont vous avez presque tous été témoins. Mais à part ce petit écart “nécessaire”, absolument! Jamais je ne veux ressentir ce mal de juin 2018.

Laissez-moi vous expliquer ce qui m’a amenée à faire ce choix un peu plus drastique. Depuis trois ans, j’expérimentais “on & off” avec le sucre, après avoir lu quelques articles sur son effet sur le cerveau. En mai dernier, je crois m’être laissée un peu plus aller et un jour, j’ai ressenti un gel de cerveau total; un mélange d’être dans la lune intensément, accompagné d’un mal de tête différent de mes maux de tête généraux. J’avais l’impression qu’on allait me rentrer les yeux dans le cerveau et que mes tympans allaient exploser vers l’extérieur . Un peu comme un lendemain de veille mais encore plus intense et présent de façon sournoise. Je savais que c’était relié au sucre puisque j’avais déjà senti ces symptômes dans mes années d’expérimentation, mais ça ne s’était jamais rendu aussi loin en terme de douleur.

Bref, je me suis remise à lire quelques articles sur le sujet. Saviez-vous que dans plusieurs de ces études, ils comparent l’activité cérébrale d’un personne consommant du sucre à celle de quelqu’un consommant de la cocaine? Pour moi, c’était assez pour me décider d’arrêter de consommer toute forme de sucre autre que celle des fruits et des bons grains et ce pour les 3 premiers mois. Donc aucun sucre procédé, miel, sirop d’érable, glucose-fructose etc. Par la suite, j’ai lentement réintroduit le miel et le sirop d’érable car les études auxquelles je m’intéresse démontrent que ces deux sucres alimentent le cerveau.

DETOX & ENVIES
Étonnement mon processus de detox, qui généralement dure environ 3 mois, a très bien été. J’ai commencé à avoir quelques symptômes de sevrage la 5e semaine et d’autres un peu plus prononcés, la 8e. Parmi ces symptômes: insomnie, des moments de lucidité incroyable, suivi de gels de cerveaux et de fatigue.

Au niveau de ce qu’on appelle en anglais les “cravings”, pas trop de mon côté. Cet hiver j’ai senti une attirance un peu présente, mais facile à contrôler. Ça va très bien de ce côté là. Dans mes années d’expérimentation, j’ai déjà ressenti l’effet de la “drogue”du sucre. Si tu t’y remets, tu y retombes. Alors je me traite vraiment comme une AA, de ce côté là (sauf mes bonbons de gingembre, mais le sucre n’est pas très présent).

Évidemment, je ne suis pas une nutritionniste et je ne vous encouragerai jamais à faire de mégas changements nutritionnels sans consulter un professionnel de la santé qualifié. Mais je tenais à partager ce petit chapitre de ma vie avec vous.

Voici quelques liens de mes recherches (tous an anglais):

This Is Your Brain on Sugar (Trust Us, It’s Not Pretty)


https://www.keckmedicine.org/what-sugar-does-to-your-brain/ https://www.verywellmind.com/how-sugar-affects-the-brain-4065218 https://www.iflscience.com/brain/here-s-what-happens-your-brain-when-you-give-sugar-lent/




ENGLISH

Though this article was originally written for my Emagazine (Summer 2019), reserved to my VIP community, I publicly share it as i believe it is important that people educate themselves on the presence of sugar in our North American diet.

I have always known that in yoga, sugar is considered as a stimulant and that we should avoid it as much as we can. But it is truly my one year experience that has made me feel its negative effect on my cerebral activity.

I wish you a good read, Namaste.

***

1 year without sugar

Graciously provided by pixabay.com

Next June, I will be celebrating my first year anniversary without sugar. What I mean by sugar? Cane sugar, white sugar.

Perfect score?

No, as last April, I had to suck on little ginger “chewies” to appease my sore throat caused by the bad cold I got and that you almost all witnessed! tous été témoins. But aside this little period, absolutely!

I never want to feel what I felt in June 2018 ever again.

Le me explain what brought me to make such a drastic choice. Since 3 years, I have been experimenting on & off with sugar, after having read few articles on the effect of sugar on the brain. Last May, I feel like I might have gone a little bit more crazy with chocolate and felt this total brain freeze; a mix of having my head in the clouds accompanied of this headache but different from a “regular” one. I had this impression that my eyes were going to be pushed towards my brain and my eardrums were going to explode outward. A little bit like a hangover but much more intense and in a slyer way. I knew it was related to sugar, having experienced similar symptoms in my experimenting years, but it never had it hit so harshly.

So this said, I restarted reading some articles on the subject. Did you know that in many of the studies, they compare the brain of someone eating sugar to the brain of someone on cocaïne? For me, it was enough to stop any form of sugar other than fruits and good grains and thus for the first 3 months. So no processed sugar, honey, maple syrup, glucose-fructose etc. Then, I slowly started to reintroduce honey and maple syrup as the studies I am interested in showed that these two actually nourish the brain.

DETOX & CRAVINGS
Interestingly, my detox process, which generally takes about 3 months, went truly well. I started to get some sugar withdrawal syndromes around the 5th week and some more pronounced ones around week 8. Among these symptoms: insomnia, moments of high lucidity followed by crazy brain freezes and exhaustion.

As far as “cravings” go, not that much on my side. This winter, I felt a certain attraction towards sweet, but easy to control. In my last years of experimentation, I had many times felt the “drug” addiction feeling of sugar. If you go back to it, you fall back into it. So I truly now treat myself like an AA with it (except for these little ginger “chewies” that I knew had a very low presence of sugar).

Of course, I am no nutritionist and do not encourage you to make drastic changes to your diet without consulting a certified health professional. But I felt like sharing this little chapter of my life with you.

Here are few links of my readings on the subject (all in English):

https://www.keckmedicine.org/what-sugar-does-to-your-brain/
https://blog.bulletproof.com/too-much-sugar-bad-for-brain/
https://www.verywellmind.com/how-sugar-affects-the-brain-4065218 https://www.iflscience.com/brain/here-s-what-happens-your-brain-when-you-give-sugar-lent/