Tadasana (montage / mountain)

(English below)

Rien de mieux que de s’ouvrir à l’ÉVEIL avec cette posture de base qui peut paraître très banale mais qui prend toute son importance au niveau de l’enracinement et du lâcher prise. Elle aide aussi à l’amélioration de la posture, de l’échauffement des différentes parties des jambes et du renforcement des cuisses et fessiers.

Bienfaits
– Améliore la posture
– Renforce fessiers, cuisses, abdomen, genoux, chevilles
– Soulage le sciatique
– Peut aider à réduire les pieds plats

Contre-Indications
– Maux de tête
– Insomnie
– Hypotension artérielle

Exécution
– Pieds parallèles, à la largeur des hanches.

– Soulever et ouvrir les orteils pour les redéposer au sol. Ceci permet d’établir une base solide. – Genoux légèrement fléchis.

– Engagement des adducteurs et largeur des hanches (exercice du bloc entre les cuisses).

– Basculer le bassin devant et derrière légèrement pour l’alignement et la relation bassin / dos / fessiers / cuisses. – Sacrum descendu
– Élever légèrement le sternum (corde de marionnette).

– Relâcher les épaules vers le bas mais ressentir leur largeur. – Mains tournées vers l’avant (ne pas forcer l’ouverture les épaules trouveront une plus grande ouverture avec le temps)

– Ressentir la connexion terre / ciel, la grandeur, sons sens d’existence.

– Option yeux fermés : travaillera l’équilibre. Attention plusieurs personnes sont déstabilisées par les yeux fermés lors de postures debout, donc vous respecter.

– Simplement respirer dans la respiration yogique complète et trouver ce sens d’abandon malgré la demande de la posture.

Exercice supplémentaire : la petite boîte au dessus de la tête qui vient bien faire ressentir l’engagement des omoplates / trapèze / rhomboïdes. Améliore l’effet du dos rond.


Exercice de la petite boîte
Little box exercise


Nothing better to open up to this AWAKENING period than with this basic posture de base which can seem very basic but takes all its importance in the anchoring and the letting go. It also helps to improve general posture, at warming up different parts of the legs and reinforcing thighs and buttocks.

Benefits
– Improves posture
– Reinforces buttocks, thighs, abdomen, knees, ankles
– Relieves the sciatic nerve – Can help to reduce flat feet

Contraindications

– Headaches
– Insomnia
– Low blood pressure

Execution
– Feet parallel, at hip width apart.

– Raise and open the toes and then let them back down on the ground. This allows to establish a solid basis. – Knees slightly bent.
– Engage the adductors and think width if hips (bloc between thighs exercise).

– Tilt the pelvis slightly backward and forward in order to find the alignment relating to pelvis / back / buttocks / thighs. – Sacrum down.

– Slightly raise the sternum up (marionnette thread).

– Release the shoulders down but still feel their width.

– Palms facing forward (do not force the opening, shoulders will eventually open up more)

Feel the connexion earth / sky, your length, your sense of existence.


Option eyes closed: will work balance. Careful as many people might be destabilized with eyes closed.
Respect where you are at.

– Simply breathe through the complete yogic breathing technique and find a sense of total release, 
though the demand of focus to remain standing.

Extra Exercise : the little box above the head which allows you to feel the engagement of the shoulder blades / trapezes / rhomboids. Improves round backs.

#asanas #posturesdeyoga #yogapostures

1 an sans sucre / 1 year without sugar

(English below)

Quoique cet article soit originalement paru dans mon Emagazine (Été 2019), exclusivement réservé à ma communauté VIP, je partage publiquement celui-ci car je crois important que les gens s’informent d’avantage sur le sucre et sa présence dans l’alimentation nord-américaine.

J’ai toujours su qu’en yoga, le sucre est considéré comme un stimulant et nous essayons de l’éviter le plus possible. Cependant c’est vraiment mon expérience d’un an, et ce que j’ai ressenti au niveau de mon activité cérébrale qui est venue me convaincre de ses effets qui peuvent être néfastes.

Je vous souhaite une bonne lecture, Namaste.

***

1 an sans sucre

Gracieuseté de pixabay.com

En juin prochain, je célébrerai mon premier anniversaire sans sucre. Ce que j’entends par sucre? Sucre de canne, sucre blanc.

Score parfait?

Non car en avril dernier, j’ai dû me procurer des bouchées de gingembre pour apaiser le mal de gorge causé par la mauvaise grippe dont vous avez presque tous été témoins. Mais à part ce petit écart “nécessaire”, absolument! Jamais je ne veux ressentir ce mal de juin 2018.

Laissez-moi vous expliquer ce qui m’a amenée à faire ce choix un peu plus drastique. Depuis trois ans, j’expérimentais “on & off” avec le sucre, après avoir lu quelques articles sur son effet sur le cerveau. En mai dernier, je crois m’être laissée un peu plus aller et un jour, j’ai ressenti un gel de cerveau total; un mélange d’être dans la lune intensément, accompagné d’un mal de tête différent de mes maux de tête généraux. J’avais l’impression qu’on allait me rentrer les yeux dans le cerveau et que mes tympans allaient exploser vers l’extérieur . Un peu comme un lendemain de veille mais encore plus intense et présent de façon sournoise. Je savais que c’était relié au sucre puisque j’avais déjà senti ces symptômes dans mes années d’expérimentation, mais ça ne s’était jamais rendu aussi loin en terme de douleur.

Bref, je me suis remise à lire quelques articles sur le sujet. Saviez-vous que dans plusieurs de ces études, ils comparent l’activité cérébrale d’un personne consommant du sucre à celle de quelqu’un consommant de la cocaine? Pour moi, c’était assez pour me décider d’arrêter de consommer toute forme de sucre autre que celle des fruits et des bons grains et ce pour les 3 premiers mois. Donc aucun sucre procédé, miel, sirop d’érable, glucose-fructose etc. Par la suite, j’ai lentement réintroduit le miel et le sirop d’érable car les études auxquelles je m’intéresse démontrent que ces deux sucres alimentent le cerveau.

DETOX & ENVIES
Étonnement mon processus de detox, qui généralement dure environ 3 mois, a très bien été. J’ai commencé à avoir quelques symptômes de sevrage la 5e semaine et d’autres un peu plus prononcés, la 8e. Parmi ces symptômes: insomnie, des moments de lucidité incroyable, suivi de gels de cerveaux et de fatigue.

Au niveau de ce qu’on appelle en anglais les “cravings”, pas trop de mon côté. Cet hiver j’ai senti une attirance un peu présente, mais facile à contrôler. Ça va très bien de ce côté là. Dans mes années d’expérimentation, j’ai déjà ressenti l’effet de la “drogue”du sucre. Si tu t’y remets, tu y retombes. Alors je me traite vraiment comme une AA, de ce côté là (sauf mes bonbons de gingembre, mais le sucre n’est pas très présent).

Évidemment, je ne suis pas une nutritionniste et je ne vous encouragerai jamais à faire de mégas changements nutritionnels sans consulter un professionnel de la santé qualifié. Mais je tenais à partager ce petit chapitre de ma vie avec vous.

Voici quelques liens de mes recherches (tous an anglais):

This Is Your Brain on Sugar (Trust Us, It’s Not Pretty)


https://www.keckmedicine.org/what-sugar-does-to-your-brain/ https://www.verywellmind.com/how-sugar-affects-the-brain-4065218 https://www.iflscience.com/brain/here-s-what-happens-your-brain-when-you-give-sugar-lent/




ENGLISH

Though this article was originally written for my Emagazine (Summer 2019), reserved to my VIP community, I publicly share it as i believe it is important that people educate themselves on the presence of sugar in our North American diet.

I have always known that in yoga, sugar is considered as a stimulant and that we should avoid it as much as we can. But it is truly my one year experience that has made me feel its negative effect on my cerebral activity.

I wish you a good read, Namaste.

***

1 year without sugar

Graciously provided by pixabay.com

Next June, I will be celebrating my first year anniversary without sugar. What I mean by sugar? Cane sugar, white sugar.

Perfect score?

No, as last April, I had to suck on little ginger “chewies” to appease my sore throat caused by the bad cold I got and that you almost all witnessed! tous été témoins. But aside this little period, absolutely!

I never want to feel what I felt in June 2018 ever again.

Le me explain what brought me to make such a drastic choice. Since 3 years, I have been experimenting on & off with sugar, after having read few articles on the effect of sugar on the brain. Last May, I feel like I might have gone a little bit more crazy with chocolate and felt this total brain freeze; a mix of having my head in the clouds accompanied of this headache but different from a “regular” one. I had this impression that my eyes were going to be pushed towards my brain and my eardrums were going to explode outward. A little bit like a hangover but much more intense and in a slyer way. I knew it was related to sugar, having experienced similar symptoms in my experimenting years, but it never had it hit so harshly.

So this said, I restarted reading some articles on the subject. Did you know that in many of the studies, they compare the brain of someone eating sugar to the brain of someone on cocaïne? For me, it was enough to stop any form of sugar other than fruits and good grains and thus for the first 3 months. So no processed sugar, honey, maple syrup, glucose-fructose etc. Then, I slowly started to reintroduce honey and maple syrup as the studies I am interested in showed that these two actually nourish the brain.

DETOX & CRAVINGS
Interestingly, my detox process, which generally takes about 3 months, went truly well. I started to get some sugar withdrawal syndromes around the 5th week and some more pronounced ones around week 8. Among these symptoms: insomnia, moments of high lucidity followed by crazy brain freezes and exhaustion.

As far as “cravings” go, not that much on my side. This winter, I felt a certain attraction towards sweet, but easy to control. In my last years of experimentation, I had many times felt the “drug” addiction feeling of sugar. If you go back to it, you fall back into it. So I truly now treat myself like an AA with it (except for these little ginger “chewies” that I knew had a very low presence of sugar).

Of course, I am no nutritionist and do not encourage you to make drastic changes to your diet without consulting a certified health professional. But I felt like sharing this little chapter of my life with you.

Here are few links of my readings on the subject (all in English):

https://www.keckmedicine.org/what-sugar-does-to-your-brain/
https://blog.bulletproof.com/too-much-sugar-bad-for-brain/
https://www.verywellmind.com/how-sugar-affects-the-brain-4065218 https://www.iflscience.com/brain/here-s-what-happens-your-brain-when-you-give-sugar-lent/


         

Votre respiration, votre alliée / Your breath, your ally

La maîtrise des pranayamas (techniques de respiration), est primordiale à toute pratique de yoga se voulant intégrale. « Sans la respiration, vous ne faîtes que de de l’exercice physique. » Je n’insisterai jamais assez sur ce point.

Voici les 4 étapes principales que j’ai observées chez mes étudiants, dans les dernières années:

  • Intellectuellement, on se concentre et sur la respiration et sur la posture. À ce stade, l’expérience est encore deux choses séparées.
  • La respiration devient naturelle en soi. On ne pense plus autant à respirer. À cette étape,  les participants commencent souvent aussi à utiliser leur respiration dans différentes situations de vie. La respiration commence à devenir leur alliée!
  • La synergie: il vient un moment où le client ressent une expérience différente dans sa pratique. « Je me suis oublié(e)… », « Je ne sentais plus mon corps… », « Je me suis senti(e) flotter ou léger/légère… », « Le temps a passé si vite! » sont souvent le type de témoignage qu’on rencontre à ce stade. La séance devient une expérience d’union. Tout existe sous le principe d’UNITÉ (oneness en anglais).
  • Puis vient le moment où on va plus loin que la respiration… on ressent cette énergie subtile derrière le mécanisme de la respiration: le souffle. Le souffle se traduit par une énergie subtile, ce qui se rapproche le plus de la vie.

(Note: certains vivront l’étape 4 avant la 3e).

Il est important de ne pas essayer de rechercher l’expérience ou d’approcher ceci de façon linéaire. Laissez l’expérience et l’évolution de votre pratique venir à vous.

Namaste


Mastering  pranayamas (breathing techniques), is primal to any yoga practice in its integrality. « Without breathing, you are simply doing physical exercise. » I can not emphasize enough on this element.

Here are the 4 main steps that i have observed in my students, through the years:

  • Intellectually, we focus and on the breathing and on the postures. At this stage, the experience is still a « working on two separate thing ».
  • The breathing is slowly becoming a natural thing. We don’t need to think about it as much. At this stage, participants are starting to also use breathing techniques in different situations through their daily life. The breathing becomes slowly their ally!
  • Synergy: there comes a time when the client feels a difference in its practice. « I forgotten who I was… »,  » I did not really feel my body… » I felt like I was floating or felt light… », « Time flew by! » are often feedbacks encounter on this learning step. They experience ONENESS, everything is ONE.
  • And then comes the moment where it goes further than breathing… they feel a subtle energy behind the breathing mechanism: the breath. The breath translates itself as a subtle energy that is close to life.

(Note: few people might experience step 4 before 3).

It is important to not try to reach a level or approach this in a linear way. Let the experience and evolution of your learning process come to you.

Namaste


                         

 

Disparaissez pour quelques minutes / Disappear for few minutes

Dans cette société où nous sommes constamment poussés à faire-faire-faire, à quel point être vous capable de complètement disparaître pendant quelques minutes?

Par disparaître je parle ici d’oublier toute préoccupation, liste, titre, sens d’identité, etc.

Plus facile qu’on le croit!
Je vous mets au défi cette semaine d’observer ce principe pendant votre pratique…et partagez votre expérience avec moi!

Article suggéré: Ces moments de suspension

In this society where we constantly push us to do-do-do, to which point can you totally disappear for few minutes?

By disappearing, I am talking about forgetting any preoccupation, list, sense of identity, etc.

Easier said than done!
This week I challenge you to observe this principle during your practice…and then please share with me your experience!

Related article: Moments of suspension


         

Le yoga après 65 ans / Yoga after 65 years-old

(English below)

Depuis maintenant 4 ans, j’enseigne le yoga douceur et le yoga sur chaise à l’Association Horizon Rosemère, un club réservé aux personne de 55 ans et plus à Rosemère.

Ce que cette tranche d’âge m’a le plus appris dans les dernières années est que le corps continue à s’adapter et à apprendre peu importe l’âge. Tout est dans l’attitude.

Ma première année, alors que je demandais à mes étudiants de yoga sur chaise d’exécuter l’arbre en se tenant sur une chaise, la plupart devaient garder les deux pieds au sol, et le tout s’exécutait avec une certaine insécurité et un certain manque de solidité. Trois ans plus tard, la plupart ne démontrait plus de chancellement dans cette posture et certains participants commençaient même à se tenir sur une jambe. La moyenne d’âge de ce groupe est de 70-90 ans!

Même chose au sol, avec ma clientèle de 55-70 ans: la plupart avait de la difficulté à se lever du sol et tenir des posture de guerriers et quelques années plus tard, la plupart des étudiants réussissent maintenant à enchaîner 2-3 postures debout l’une après l’autre avec une belle fluidité…et dans les quelques moments qui nous défient, on apprend à en rire et à se recentrer.

AUTRES AVANTAGE

Mais pour ce groupe d’âge il existe des bienfaits qui vont plus loin que l’amélioration physique:

  • Évidemment la plupart découvrent comme tous, cette connection en soi et développent des outils de gérance de stresse.
  • L’atmosphère amical de ces rencontres hebdomadaires apporte souvent un cercle social à ce groupe d’âge qui souvent peut être isolé.
  • Le yoga permet d’accepter le processus de vieillissement avec plus de grâce et d’amour.
  • Ces moments de zénitude permettent aux participants de se déposer et d’arrêter le rythme effréné de vie…car croyez-moi certains d’entre eux, malgré la retraite ont des agendas de présidents!

Je susi très heureuse de voir cette discipline se développer et s’adapter de plus en plus pour la clientèle 65 +. Si ce n’est pas encore offert, osez le demander à vos municipalités ou vos résidences. Vous verrez à quel point la communauté l’appréciera.

Namaste

BOUQUEZ VÉRO POUR UN ATELIER SPÉCIAL POUR VOTRE COMMUNAUTÉ 65+

BOUQUEZ VÉRO



For the past 4 years, I have been teaching gentle yoga and yoga on chair at the Association Horizon Rosemere, a club reserved for the 55+ crowd.

What I have mostly learned from this age group is that the body adapts itself and continues to learn, no matter what age. Everything is in the attitude!

On my first year, as I was teaching them how to execute Tree pose, holding a chair, most of the participants had to keep both feet, and everything was carried with a certain insecurity and lack of solidity. Three years later, most of students were showing no sign of shakiness and some were even starting to hold on one leg. The average age of this groupe is 70-90 years-old!

Same thing with the 55-70 crowd taking gentle yoga on the floor: most of the group had difficulty to get up from the floor and hold warrior postures. few years later, most of these students succeed at maintaining and accomplish a 2-3 postures sequence with fluidity…and in the few moments where challenges arise, we learn to laugh and recenter ourselves.

OTHER ADVANTAGES

But for this age group, the benefits extend outside of just physical improvement:

  • Of course, most of them discover, as any other age group, this inner connection and develop tools for stress management.
  • The friendly atmosphere in these weekly meetings often bring a social circle for this age group that often suffer from  loneliness.
  • These zen moments allow the participants to land and slow down their fast hectic lifestyle…and believe me, though retired, some of them have presidential planners!

I am truly happy to see this discipline develop and adapt itself more and more for the 65 + clientele. if it is not already offered in your area,  dare to ask your municipality or your residence for yoga classes focussed for the 55 and over. You’ll see, the community will truly appreciate it.

Namaste

BOOK  VERO FOR A SPECIAL WORKSHOP FOR YOUR 65+ COMMUNITY.

BOOK VERO